Les acariens

acariens

Qui sont-ils ?

De la famille des arachnides, les acariens sont le plus souvent de taille microscopique, mais certaines variétés exotiques peuvent mesurer jusqu’à 2 cm. Près de 50 000 espèces ont déjà été répertoriées, mais on estime qu’il existe près d’un million d’espèces différentes !

Comment vivent-il ?

L’acarien aime la compagnie : il vit au milieu de plusieurs milliers de ses congénères. Bon vivant, il passe la plupart de son temps à manger et à se reproduire. Ses repas sont composés de peaux mortes, de cheveux, d’ongles, de poils d’animaux, de débris alimentaires ou de moisissures… Il n’hésite pas non plus à manger ses propres déjections et les cadavres de ses petits camarades. Ils affectionnent particulièrement la chaleur, l’humidité, les atmosphères confinées, la terre des plantes vertes, la poussière... En revanche il détestent le froid, l’altitude et les courants d’air et fuient certaines molécules d’huiles essentielles diffusées à froid.

Comment se reproduisent-il ?

Les acariens prolifèrent lorsque les conditions de chaleur et d’humidité leur sont favorables. Malheureusement leurs critères sont exactement les mêmes que les nôtres et ils se sentent particulièrement bien dans nos maisons et nos bureaux chauffés et mal aérés… Ils pondent des œufs, qui deviennent des larves, puis des nymphes et des adultes. Une femelle pond environ 120 œufs dans sa courte vie, qui deviendront adultes en moins de trois mois… Résultat, même dans une maison correctement entretenue, on peut retrouver jusqu’à 10 000 acariens dans un seul gramme de poussière, et jusqu’à 2 millions d’acariens dans un matelas…

Pourquoi leur surabondance est-elle problématique ?

Depuis quelques années, l’évolution de nos modes de vie a entrainé une augmentation du nombre d’acariens dans nos intérieurs. Nos appartements et nos maisons sont mieux isolés et nous y passons beaucoup plus de temps qu’auparavant, ce qui entraîne un taux d’humidité plus élevé et offre plus de nourritures aux acariens. Leur surnombre engendre de nombreux problèmes de santé, qui inquiètent de plus en plus le corps médical. On sait par exemple aujourd’hui que les acariens sont responsables de plus de 50% des manifestations allergiques telles que les rhinites, les crises d’asthme et l’eczéma… Sachant qu’au taux de 10g d’acariens par gramme de poussières peut provoquer une crise d’asthme, il faut agir !

Pourquoi n’est-il pas suffisant de faire le ménage ?

Savez-vous où est l’endroit de la maison où il y a le plus grand nombre d’acariens ? L’aspirateur ! Bien au chaud à l’intérieur du sac, ils font un véritable festin dans ce merveilleux garde-manger, puis ressortent à chaque fois que vous repassez l’aspirateur pour coloniser d’autres espaces… Il suffit par exemple de garder ses chaussures en rentrant chez soi ou de faire son lit dès le matin pour favoriser leur prolifération…